Amitiés Polyphoniques - Développements et Potentiels

Ce forum est un lieu d'échanges pour tous choristes amateurs ...et autres
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Bonjour ! Faites-moi part de vos remarques svp, critiques, suggestions... et tout ! merci !

Partagez | 
 

 Musiques de la Renaissance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Apiacere
Chtit nouveau


Messages : 3
Date d'inscription : 06/05/2010

MessageSujet: Musiques de la Renaissance   Jeu 6 Mai - 21:07

Bonjour,
je viens de découvrir votre site. J'y ai retrouvé plein de chants que je connais. C'est sympa.
Peut-être allez-vous pouvoir m'aider. Je vais participer à un stage le 30 mai à Angers et il y a un chant (de Pierre Certon) dont je ne comprends pas très bien les paroles et impossible de trouver une explication sur le Net Sad Voici la phrase, la difficulté est sur la phrase soulignée:
Si jay eu tousjours mon vouloir
De mettre tout a non chaloir,
Par la vertu orte (ou or te) suffise
Et cesse de plus te douloir....
Si quelqu'un avait une idée, ce serait génial Very Happy
Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anne R
Bon début
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 19/01/2008
Localisation : Paris, ma ville...

MessageSujet: Re: Musiques de la Renaissance   Dim 9 Mai - 12:57

Apiacere a écrit:
Bonjour,
Si jay eu tousjours mon vouloir
De mettre tout a non chaloir,
Par la vertu orte (ou or te) suffise
Et cesse de plus te douloir....
Si quelqu'un avait une idée, ce serait génial Very Happy
Merci

Source : le Littré study = chaloir : Être d'importance, causer du souci.
« Il ne vous doit chaloir ni de qui, ni combien »
(Abbé Mathurin RÉGNIER, Sat. XII) donnerait en bon 2010 cheers
« ça ne doit pas compter pour vous – peu importe de qui ça vient, ni combien cela coûte »
Autrement dit : "qu'est-c' t'en a à f..." en vieux 2009... What a Face

Je traduirais cette strophe (peut-être témérairement cherry ) par :
« Si j’ai toujours obtenu tout ce que j'ai voulu
Et considéré que rien n’a vraiment d’importance,
De vertu maintenant je dois me suffire –
Et cesser de me complaire dans la souffrance »

et il me rappelle le dicton : la vertu comporte sa récompense en elle-même.
il n'a plus qu'à réellement se contenter de ne pas accorder d'importance à sa souffrance, comme il prétend savoir faire...
Visiblement Crying or Very sad Crying or Very sad ce serait suite à un gros gros chagrin…

_________________
(les ânes sont têtus mais gentils)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apiacere
Chtit nouveau


Messages : 3
Date d'inscription : 06/05/2010

MessageSujet: Re: Musiques de la Renaissance   Lun 10 Mai - 20:31

la suite c'est:
Car tu ne pourroys mieulx valoir,
méprisant ce que chascun prise
O sotte et maulvaise entreprise,
De me cuyder exterminer,
la grace par vertu conquise
Est malaisée à ruiner.

J'ai du mal à comprendre "cuyder".
Si tu as encore un petit moment... Smile Après promis j'arrête!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mayer
Admin
avatar

Messages : 509
Date d'inscription : 19/01/2008

MessageSujet: Re: Musiques de la Renaissance   Mar 11 Mai - 11:56

Apiacere a écrit:
la suite c'est:
Car tu ne pourroys mieulx valoir,
méprisant ce que chascun prise
O sotte et maulvaise entreprise,
De me cuyder exterminer,
la grace par vertu conquise
Est malaisée à ruiner.

J'ai du mal à comprendre "cuyder".
Si tu as encore un petit moment... Smile Après promis j'arrête!!!

en réalité, c'est Anne R qui répond (je n'agis qu'en tant qu'administrateur de ce forum, éberlué par tant de science... cheers


''
cuyder c'est : vouloir, chercher à,
Tout ça, c'est un vrai plaisir ! Wink
n'hésite pas !

je tâcherai d'aller plus loin dans toute cette strophe, mais déjà, il veut Sad se tuer...

j'ai l'impression scratch qu'il me manque le début pour comprendre la fin...
est-ce que je pourrais avoir tout le texte ?
parce que je pars du principe qu'il se parle à lui-même, mais je me plante peut-être... Suspect

avec le vieux français, le plus facile à faire, c'est le contre-sens !
mais c'est aussi amusant qu'un casse-tête ! bounce
et j'aime bien finir ce que je commence, si je peux.
""

(merci Anne!)

_________________
Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait - Marc Twain


Dernière édition par Mayer le Mar 11 Mai - 12:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mayer-barouh.net
Mayer
Admin
avatar

Messages : 509
Date d'inscription : 19/01/2008

MessageSujet: Re: Musiques de la Renaissance   Mar 11 Mai - 12:15

...et merci pour le compliment sur le site, Apiacere

Bienvenue et ...avec plaisir! Smile

_________________
Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait - Marc Twain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mayer-barouh.net
Apiacere
Chtit nouveau


Messages : 3
Date d'inscription : 06/05/2010

MessageSujet: Re: Musiques de la Renaissance   Mer 12 Mai - 11:54

Je ne sais pas trop à qui je réponds...Mayer? Anne? Question
En tout cas à nouveau grand merci au talent d'Anne.
Le texte de la chanson est uniquement composé des deux textes que je t'ai envoyés à la suite l'un de l'autre Embarassed C'est aux éditions Choeur & Créations... Je n'ai rien de plus pour ce chant, il est assez court0. On a deux reprises et évidemment des vocalises qui s'étirent sur certaines syllabes comme d'hab.
C'est un régal de lire ta prose.
Merci à également à Mayer pour l'accueil. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Musiques de la Renaissance   

Revenir en haut Aller en bas
 
Musiques de la Renaissance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Musiques Brésiliennes et Tropicália
» Musiques du soir, musiques du matin
» Les musiques narratives
» Musiques en marge
» Musiques traditionnelles du monde entier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Amitiés Polyphoniques - Développements et Potentiels :: Chanter en chœur :: Les répertoires, par pupitres :: Polyphonies de la Renaissance-
Sauter vers: